L’informatique ou le papier ?



Sa première sortie… C’était en 1948. A l’époque, l’ordinateur devait nous rendre la vie plus facile et nous faire économiser du papier. C’est vrai qu’aujourd’hui il est difficile de concevoir une gestion, une communication ou la moindre organisation sans un portable, un smartphone ou une batterie d’ordinateur. Ne plus consommer de papier, c’est un acte citoyen pour préserver la planète, pour moins couper d’arbres…
Vous connaissez l’argument. Mais aujourd’hui, le bilan carbone d’une feuille de papier ne serait-il pas meilleur que l’envoi d’un mail ?

>> LIRE LA SUITE <<

La centrale Cap Jardin

 

Dans le cadre de la mise en avant, chaque mois, de l’un de nos adhérents, nous avons demandé en ce mois de Février à François GUILLERM, PDG de la Centrale CAP JARDIN, de nous présenter sa société et de nous expliquer son intérêt pour l’ISCJ.

>> LIRE LA SUITE <<

Paiement automatique

 

Il y a quelques années, nous avons vu disparaitre les cabines téléphoniques. Elles devenaient totalement inutiles puisque chacun d’entre nous possédait son ou ses portables. Aujourd’hui, nous commençons à regarder les distributeurs de billets de banque de la même manière. Profitez-en pour les photographier, vous pourrez ainsi montrer cette merveille à vos petits-enfants… Demain… Bientôt, ils auront disparu à jamais !


>> LIRE LA SUITE <<

Perspectives 2021

2020…2021 ?
Cette année 2020 terminée, nous espérons que la suivante sera bien meilleure… A priori, ça devrait le faire. Mais il restera beaucoup d’incertitude pour l’avenir. D’autres virus sont-ils prévus ? Les entreprises se relèveront-elles sans dommage des précédents confinements ? L’argent va-t-il encore tomber du ciel et le jardin continuera-t-il à déchainer les passions, même après la crise ? Que de questions… Les réponses ne sont pas évidentes, et nous aurons bien du mal à remettre nos esprits dans le bon sens… On peut quand même essayer…

>> LIRE LA SUITE <<

Organiser une seconde vie aux objets du quotidien

 



La raréfaction des matières premières, la nécessité de limiter le transport de marchandises au travers de toute la planète, l’obligation de mieux gérer nos déchets, sont autant d’éléments qui doivent nous pousser à penser et à «agir» recyclage. Certaines actions en ce domaine existent depuis plusieurs années (récupération du verre, du carton, du plastique, etc.) et doivent atteindre des taux supérieurs à ceux d’aujourd’hui, d’autres sont en cours d’élaboration et ce dans des domaines aussi variés que le recyclage de compost vert, de vêtements, de masques chirurgicaux.

>> LIRE LA SUITE <<